Comment estimer la distance à la chasse ?

La notion de distance à la chasse est essentielle. Cependant, elle peut rester vague pour beaucoup d'entre vous. Aujourd'hui, on vous en dit plus !

Comment estimer la distance à la chasse ?

La distance est une notion importante à la chasse. On parle ici d’estimation de la distance avec l’animal. Pourtant, en fonction des pratiques cynégétiques, cette notion est différente : on ne peut pas utiliser les mêmes repères si l’on est à l’approche, au poste ou en chasse du petit gibier de passage par exemple. On ne sera pas gênés par les mêmes choses, en bref peu de choses sont similaires.

Aujourd’hui, et grâce à l’expérience de nos équipes, nous souhaitons vous apporter des conseils et des connaissances sur cette notion dont on parle très peu. Beaucoup de chasseurs vous diront que c’est une question d’expérience, chose vraie, mais qui peut aussi être travaillée grâce à quelques conseils qui vous permettront d’avoir le compas dans l'œil ;)

1. Estimation de la distance lors de la chasse à l’arc

Commençons par une pratique où la distance est essentielle : la chasse à l’arc.
Ici, chaque mètre compte pour la précision de la flèche. Néanmoins, la distance est complexe à mesurer car l'œil est souvent faussé : on a tendance à estimer moins de mètres qu’il n’y en a en réalité. En d’autres mots, la cible nous paraît souvent plus proche de ce qu’il en est. L’expérience joue beaucoup certes, mais dans la chasse à l’arc l’entraînement est toujours de rigueur.

Comment estimer la distance à la chasse ?

- Le décamètre : on peut utiliser un décamètre afin de s’obliger à savoir ce que représente 10 mètres. Il est plus facile ensuite de faire des proportions.
- Si vous êtes posté dans un treestand ou à un poste fixe, il faut prendre des repères. Vous voyez une souche, un arbre singulier, un fossé ? C’est l’idéal ! Vous devrez estimer la distance qui vous sépare de ces repères ou la mesurer grâce à notre nouveau télémètre par exemple. A partir de ça, quand votre cible passera proche d’un de ces points l’estimation sera déjà faite.
- Aussi, vous devrez savoir compter vos pas... C’est un exercice qui consiste à prendre comme mesure de distance le nombre de ses pas et à savoir le traduire en mètre. Il vous suffira alors simplement de reporter votre nombre de pas pour connaître la distance.

Pour la chasse à l’arc comme pour les autres pratiques, il est important d’avoir un angle de vue juste. En passant par le sol, votre angle de vue sera meilleur. De plus, l’apprentissage devra se faire debout mais également accroupi. Cette pratique implique d’être très discret et donc d’être la plupart du temps accroupi dans la végétation. Or, la notion de distance varie selon notre position.
Au sol, la végétation devant peut vous donner l’impression soit d’être plus éloigné, soit d’être plus proche de l’animal. À l’inverse, l’absence de végétation peut également faire perdre ses notions puisqu'aucun repère ne peut être trouvé.
Avec l’expérience nous dit Valentin, pratiquant depuis 8 ans, “on trouve d’autres repères”. Par exemple sur son arc, ou encore lorsqu’on est debout, on tend le bras d'une certaine façon, quand on pointe le doigt on sait qu’on est à 10m selon l’angle de son bras.

L’utilisation d’un télémètre permet d’être beaucoup plus juste mais parfois pour une question de temps, il est compliqué de le sortir. En revanche, quand l’animal est encore suffisamment loin pour que l’on puisse bouger sans se faire repérer, c’est un outil qui devient essentiel. Il permet d’avoir une base et de pouvoir par exemple compter ses pas lorsqu’on se rapproche de l’animal. Découvrez en plus notre nouveau télémètre à la fin de cet article !

Comment estimer la distance à la chasse ?

2. À L’AFFÛT OU EN BATTUE

La notion de prise de repère, vous la connaissez maintenant. Pour l’affût comme la battue, le principe est le même. L’idée, c’est de gagner du temps pendant l’action de chasse. Pour cela, on peut également utiliser un télémètre. Le but, c’est également d’estimer soi-même et d’utiliser cet outil pour pouvoir vérifier et confirmer cette estimation.
Dans ces pratiques, c’est également une notion de sécurité : par exemple, s’il y a une route ou un chemin à proximité, il est impératif d’estimer la distance pour ne pas tirer dans cette direction. Cette notion de sécurité est également liée aux différentes législations de la chasse en battue, qui limitent parfois les distances de tir.

Comment estimer la distance à la chasse ?

Tout ce qui vous entoure va être sujet à une estimation.
À l’affût au sanglier, vous pouvez par exemple utiliser les rampes d’arroseurs. Il suffit de se faire un repère par rapport à la distance entre les roues, que l’on peut ainsi reporter facilement pour estimer la distance de votre cible.
On peut également utiliser les clôtures : quand on arrive sur le terrain, on mesure l’espacement entre les piquets.
Enfin en battue, on peut repérer les coulées présentes. Bon, vous l’aurez compris, il y a une infinité de possibilités. A vous de savoir créer un repère qui vous paraît simple et rapide à estimer.

Pour ce type de chasse, la notion de distance peut être perturbée par la pénombre. Le manque de luminosité renvoie l'impression que les animaux sont très loin alors qu’ils sont très proches.

3. La chasse au gibier d'eau

Pour la chasse au gibier d’eau, c’est encore une autre histoire. D’abord, on différencie les deux types de chasse pour mieux vous expliquer : 

Pour cette chasse qui se pratique dans un poste ou un affût, il faut attendre que le gibier passe au-dessus de notre tête ou à proximité. En France en moyenne, la distance de tir est de 20 à 30m pour des cartouches en cuivre contre 15 à 25 m pour des cartouches en acier. Et oui, cette notion de distance se calcule aussi en fonction de son arme et de sa munition.

Pour la chasse au poste, on doit encore une fois utiliser des repères : le tout est de connaître son environnement, un peu comme un scout : la hauteur d’un pin moyen par exemple. Il faut savoir anticiper également puisqu’une partie de l’action de chasse va se faire avec l’ouïe, avant que le canard entre dans le champ de vision.

Ainsi, la difficulté ici ce sont les conditions météorologiques et notamment le vent et la pluie. Ces deux conditions brouillent l’ouïe et rendent l’anticipation du tir plus complexe.

Comment estimer la distance à la chasse ?
Observation chasse gibier eau

Cette chasse française est spécifique au gibier d’eau et s’effectue la nuit. Contrairement à la passée, on attend ici que le gibier soit posé. La distance de tir varie entre 10 et 30 mètres. Lors de cette pratique, l’utilisation de piquets peut servir aux repères. Par exemple, on placera un piquet tous les 10 mètres, ce qui permet de ne plus avoir à appréhender la distance si le gibier se pose au sol.

La difficulté ici sera aussi d’ordre météorologique mais peut dépendre aussi de la Lune. Cet astre peut être plus lumineux selon les nuits. Ensuite, le vent et la pluie ne facilitent pas non plus cette notion puisque cela provoque des clapotis sur l’eau, venant perturber notre vue.