Pratiquer la chasse à l'arc

La chasse à l'arc est une chasse avec ses propres codes.Vous ne connaissez pas la chasse à l'arc ? Découvrez ici la pratique et la philosophie de ce type de chasse !

Chasse à l'arc Solognac

Aujourd’hui nous voulions aborder le sujet d’une pratique peu connue bien qu’ancestrale : la chasse à l’arc. Dans cet article vous allez en savoir un peu plus sur ce type de chasse, et nous vous réservons une petite surprise en fin d’article.. Un témoignage qui permettra de vous donner une autre vision de cette chasse. 

LA CHASSE A l'ARC AVEC SOLOGNAC

La chasse à l’arc : une pratique ancestrale et traditionnelle

Pour le côté historique, la chasse à l’arc était très pratiquée par les amérindiens. D’ailleurs, la pratique plus moderne de cette chasse a été fortement influencée par ces origines. Les Amérindiens possédaient le savoir, les connaissances spécifiques sur l’approche des animaux à très courte distance, ce qui leur permettait de tirer leurs flèches plus efficacement.
On revient au 21ème siècle. Cette pratique est d’abord une chasse avec une arme spécifique. L’arc est en effet peu connu contrairement aux armes à feu traditionnelles. Cependant, il peut correspondre à tout type de chasse. Chez Solognac, nous avons décidé d’axer la pratique de la chasse à l’arc principalement autour de la chasse du grand gibier.

arc à poulie Solognac

L'arc à poulie : une facilité d'apprentissage

A ce jour il existe deux grands types d’arc : l’arc traditionnel et l’arc à poulie.
Ces deux classes d’arc possèdent individuellement des avantages et des inconvénients. Ce qu’il faut retenir c’est qu’avec l’arc à poulie, l’apprentissage prendra moins de temps. L’arc classique est une arme difficile à appréhender, pour vous donner un ordre d’idée : la période d’apprentissage sur un arc classique sera d’environ un arc sur cible, contre 1 mois pour l’arc à poulie. Ça fait une sacrée différence non ?
Cette démarche d’être le plus précis possible rapidement se lie avec notre volonté d’avoir le plus d’éthique possible sur cette pratique envers les animaux. En effet, la précision est indispensable pour partir chasser sereinement et viser les zones vitales même en condition de stress.
La chasse a l’arc c’est aussi savoir ré-appréhender la chasse d’une manière différente, avec un nouvel œil. En effet, l’utilisation d’un arc remet beaucoup de chose en question comme par exemple la notion de distance par rapport à l’animal.

Bien chasser à l'arc selon sa pratique

Comme je vous l’ai dis précédemment, la chasse à l’arc peut correspondre à l’approche comme en battue. Cependant ces pratiques sont relativement différentes. Ainsi, en battue mixte il faudra choisir un poste aménagé, soit sur un treestand soit à proximité d’une coulée de façon à être à distance de tir.
A l’approche, iI est impératif de prendre en considération la direction du vent car l’odorat du gibier est très développé. Il faudra également faire attention à la vitesse de ses déplacements, à la visibilité de sa silhouette humaine, d’où l’intérêt d’un camouflage efficace, pour diminuer au maximum les risques de se faire repérer.
Enfin un détail important c’est aussi de savoir anticiper la trajectoire de l’animal, et ainsi les différentes options de parcours.
Au moment du tir, le geste doit être instinctif et le tir extrêmement précis. Ce qui implique une grande rigueur d’entraînement. Vous pouvez d’ailleurs découvrir nos conseils d’entraînement juste en dessous !

Pourquoi chasser à l'arc ?

La chasse à l’arc reste en effet très exigeante, notamment par rapport à la proximité requise des animaux. En moyenne la distance de tir est de 13m pour 100m à la carabine.
On dit souvent que la chasse à l’arc commence là où la chasse à la carabine s’arrête.
Cette proximité reste donc la plus grosse difficulté de cette pratique, elle limite les occasions de tir dans des conditions optimales. A vous de rester silencieux … (pas d’odeurs, n'être pas visible). Trahir sa présence est une chose assez marquée dans cette pratique. Un animal peut se mettre “sur l'œil”, s’il te remarque grâce à l’un de ses sens. Il peut “sauter à la décoche” et vous faire manquer votre tir. La vitesse d’une flèche n’est pas aussi rapide qu’une balle, donc l’animal a le temps de bouger s' il est alerté. Soit il s’affaisse au sol ou il bondit. Quand l’animal est stressé on ne tire pas.

Vous les attendez, je vais vous en parler de suite : les nombreux avantages de cette pratique.

chasseur à l'arc nature

Le silence, bien que difficile à assurer, permet de ne pas alerter les animaux, de ne pas les déranger dans leur environnement et de bousculer leur tranquillité. Pour nous chasseurs, la priorité c’est de conserver au maximum notre environnement, ça vous motive de rester silencieux ? 
Ce silence vous apportera aussi une plénitude, qui engendre une immersion totale dans votre environnement.
La sécurité est également un point essentiel dans la chasse  à l’arc. La flèche possède une portée de 30/40m (avec un tir fichant), tandis qu’une balle peut parcourir pas loin d’un kilomètre.
Se retrouver en cohésion avec la nature, en silence et avec son arc et ses flèches ? La chasse à l’arc c’est aussi ça, la liberté ! Une liberté liée à l’apprentissage des gestes ancestraux, dans un challenge permanent de connaître et dépasser nos capacités. Cela passe par le tir mais aussi dans la partie approche qui est un peu plus sportive car pour se rapprocher au maximum de l’animal, ce n’est pas si simple : on rampe, on se glisse dans des fossés.. Mais ça vous aurez la joie de le découvrir par vous-même! 
En plus c’est une activité où l'entraînement peut se faire chez soi, avec une cible. Cela permet d’avoir une activité entre les saisons de chasse et de partager de bons moments avec vos amis.

Le saviez-vous ? Aujourd’hui, pour répondre aux demandes de régulation du gibier dans les espaces périurbains, le choix de l’arc est souvent retenu pour la sécurité et la tranquillité des riverains. Et oui, car entre nous, la flèche qui se décoche, ça reste très silencieux : pas besoin de protection pour vos oreilles et pas de risques d’altérer votre audition !

La législation de la chasse à l’arc en France

Pour chasser à l’arc, le permis de chasse est nécessaire ainsi qu’une journée de formation obligatoire (JFO). On vous recommande également de vous rapprocher de votre association départementale de chasse à l’arc afin d’échanger avec des passionnés, d’obtenir des conseils sur la chasse, le matériel et son réglage.

Nous vous aidons aussi dans le réglage de votre arc, cliquez juste en dessous !

entrainement de la chasse à l'arc

Comment obtenir le permis et débuter la chasse à l'arc ? 

Le permis de chasse est un examen qui englobe toutes les pratiques. Il est nécessaire de le passer peu importe le type de chasse que l'on veut pratiquer.
vous trouverez toutes les informations ici : https://www.chasseurdefrance.com/pratiquer/chasse-a-larc/
Se rapprocher d’une association permet la rencontre, mais également créer l’opportunité de chasser entre archers et de partager un moment convivial.

chasse à l'arc approche

Maintenant que vous en savez plus, à vous de jouer ! Grâce à nos différents conseils et articles, Solognac vous accompagne au cours de cette apprentissage !

Témoignages

Valentin, pratiquant de la chasse à l’arc depuis 8 ans: La chasse à l’arc c’est allier la gestion de l’émotion et la proximité de l’animal, avec des connaissances de tir évidemment. Ce qui me plaît c’est aussi la phase de repérage, de préparation du territoire (où poser son treestand par exemple). Ce but ultime de favoriser la proximité avec l'animal convoité est omniprésent, à l'entraînement, durant la préparation du territoire ou en action de chasse quand les émotions vous submergent.... C’est une chasse où chaque petit détail a son importance : un vêtement qui bouge, qui frotte, une chaussure qui fait du bruit c’est impensable. La notion de progression est également très présente et porte un rôle important dans la chasse à l’arc. Enfin, me dit Valentin,” on ne cherche pas la course au trophée, on ne cherche pas la qualité du gibier mais c’est bien l’action de chasse, l’émotion et le challenge qui sont recherchés.”

Nous finirons aujourd'hui sur les mots de Nico, créateur de la chaîne Youtube “chartreuse nature” :