FR
FR

Les premières formes de canard Solognac pour la chasse du gibier d'eau : l'histoire du projet

Près de 2 ans ont été nécessaires pour que nous puissions arriver à créer nos premières formes de canard colvert. Dans cet article, on vous propose de vous raconter toute l'histoire de ce processus de création.

les formes de canard solognac

La chasse du gibier d’eau, comme vous le savez, se pratique dans les zones humides. C’est clairement une pratique de passionnés : on cherche à rencontrer les canards sauvages, les oies, les limicoles, en attirant au plus près de son installation ou de son affût les oiseaux sauvages, peu importe le temps. Ainsi, que l’on pratique au marais à la passée, dans une tonne fixe sur un lac pour la nuit, dans un hutteau ou encore sur les rives d’un fleuve à bord d’une barque, il est essentiel de pouvoir utiliser des appeaux artificiels (autrement appelés selon les régions “blettes”, “plastiques”, “formes”) pour faire venir au plus proche les anatidés. Depuis peu, nous venons de créer nos premières formes de canard Solognac : on a donc jugé intéressant, dans cet article, de vous expliquer la genèse de ce projet de création d’appelants gibier d’eau qui a débuté en 2018.

Appelant gibier d'eau : le constat à l'origine du projet

Notre objectif chez Solognac, et ce depuis que la marque a été créée au sein du groupe Decathlon, c’est de concevoir des produits de qualité au meilleur rapport valeur/prix, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre. Néanmoins, jusqu’alors nous ne disposions pas de nos propres blettes de canard.

Il y a quelques années maintenant, au cours d’un séjour aux USA, Augustin (notre chef produit sur ce périmètre) a pu se rendre compte de la qualité des appelants artificiels américains. Là-bas, la chasse du gibier d’eau ne se pratique pas exactement de la même manière que sur le Vieux Continent. Les chasseurs outre-atlantique évoluent principalement à la passée, avec des plastiques ultra-réalistes.

A son retour en France, Augustin décide de se pencher sur le sujet et entame des recherches avec son “groupe projet”. La raison ? Le constat évident que, en Hexagone et en Europe, il n’est pas forcément facile de trouver des blettes de canards très réalistes, que ce soit au niveau des couleurs, du volume et de l’attitude, à moins de les importer des Etats-Unis.. Et à quel prix ! Il n’en fallait pas moins pour que naisse ainsi le projet d’appelants artificiels Solognac.

Dans l'atelier du sculpteur sur bois animalier Christian Belmas
La première forme sculptée par Belmas pour Solognac (un canard mâle d'un côté et femelle de l'autre)

La rencontre avec Christian Belmas : le commencement de tout le processus

Par l’intermédiaire d’un ami chasseur, Augustin parvient à rencontrer quelques temps plus tard Christian Belmas, un sculpteur animalier de renommée internationale. Rendez-vous est pris à Sète, dans l’atelier de l’artiste, le 23 novembre 2018. Spécialisé dans la reproduction d’oiseaux en bois depuis plus de 40 ans, ce septuagénaire est aussi un chasseur de gibier d’eau camarguais passionné, Président de la chasse de l’Etang de Thau. Ceci fût l’étape préliminaire du projet de forme canard Solognac. Quelques temps plus tard, nous avions entre les mains une forme en bois androgyne, peinte, représentant sur un côté un colvert mâle, et de l’autre un colvert femelle. Le projet était lancé : grâce à Christian et à son fils Joachim, Clément (notre ingénieur sur la partie "accessoires") et Augustin disposaient d’une “matrice” à la forme et aux volumes réalistes.

Près de 18 mois.. c’est le temps qu’il nous aura fallu au total pour vous proposer, à l’occasion de l’ouverture du gibier d’eau pour cette saison 2020-2021, ces 3 nouveaux plastiques (colvert mâle, colvert femelle, colvert noir). Mais ne nous arrêtons pas là, continuons la présentation de ce projet qui a réuni chef de produit, ingénieur, designer et testeurs autour d’une aventure unique dans l’histoire de Solognac.

L'atelier du sculpteur sur bois Christian Belmas

Les étapes nécessaires à la conception de nos formes pour la chasse du gibier d'eau

L’objectif avec ces plastiques, c’était de pouvoir vous proposer des accessoires avec un réalisme le plus précis possible. Pour ce faire, la seconde étape a consisté en une étude de faisabilité, de Février à Juin 2019 : le but était de chercher les différents process et fournisseurs capables de répondre à notre cahier des charges, pour ensuite venir scanner en 3D la forme de Mr Belmas en y ajoutant quelques modifications. 

Formes de canard colvert en pate

Troisième étape, les premières versions via impression 3D avec machine. Nous sommes à ce moment-là fin Juillet 2019. Durant ce début d’été, nos équipes s’aperçoivent qu’une seconde impression 3D est nécessaire afin de valider le “volume” général de la forme de canard. Problème : entre la sculpture de Christian Belmas et l’impression 3D, nous perdons trop de détails (notamment sur les plumes). Il nous faut donc y remédier. En Août, nous faisons le choix de développer encore ce process. C’est la quatrième étape. Elle consiste alors à reprendre la dernière forme en notre possession, et à y ajouter une sorte de “pâte” pour l’agrémenter avec les détails perdus à l’impression 3D. 

Avant dernière étape, fin Septembre 2019 nous disposons du premier prototype final de notre futur appelant gibier d’eau (forme blanche). Il nous faut par la suite visiter notre usine de fabrication pour valider “l’ouverture des moules” nécessaire à la mise en production. Pour résumer, une fois que la forme sort d’un moule, elle est peinte à la main. Saviez-vous que l’on peut avoir une multitude de couches de peintures pour avoir une blette de canard colvert finie ? Enfin, le 6 novembre 2019, les premières formes sont produites pour que nos testeurs puissent les utiliser en situations réelles de chasse sur leurs flaques, leurs étangs, leurs lacs, que ce soit en Camargue à la passée, dans le Nord à la hutte, en Gironde à la tonne..

Avant dernière étape de fabrication des blettes canard colvert Sologanc

D'ailleurs, Nathan, un de nos ambassadeurs passionné de gibier d'eau (il chasse en région Picarde) fait le constat suivant : "après avoir reçu ces nouvelles formes de colverts mâle et femelle, je me suis aperçu que la qualité était bien celle attendue par rapport aux plus grandes marques de formes sur le marché (tels AvianX, GHG ou Higdon ); j'avais hâte de les poser sur la flaque à la hutte et lors de mes passées. Après une saison de chasse complète avec je peux affirmer que cette forme de colvert est surprenante : le plastique est de très bonne qualité, et il est équipé d'une quille lestée qui fixe cet appelant sur l'eau et rend la flottaison parfaite. Les gravures et les détails sur la forme sont juste incroyables. Ajouté à cela une peinture ultra-réaliste, et on tient là, amis sauvaginiers, un plastique résistant à toutes conditions et manipulations. Bref, au final le travail sur cette forme est impressionnant : qualité haute définition pour un prix Decathlon. Sans aucun doute dès l'ouverture, elles seront sur ma marre. Et les anatidés n'auront qu'à bien se tenir !!"

Le travail sur les couleurs : une phase essentielle du projet pour avoir une forme colvert réaliste

La beauté du plumage du canard tient en une particularité : ses reflets. En fonction de la lumière, ce plumage n'apparaît pas de la même manière pour l’oeil humain. C'est là la subtilité de cet oiseau fascinant. Le colvert mâle ne possède pas nécessairement beaucoup de teintes contrastées, cependant certaines au niveau colorimétrie n’ont pas été évidentes à reproduire pour notre designer Julia. Pour autant, les couleurs qui composent le plumage d’un colvert (mâle ou femelle) ont un vrai rôle dans la perception des oiseaux entre-eux.

Pour arriver à reproduire notre forme de la manière la plus crédible qui soit, nous avons choisi 7 teintes différentes en essayant de retranscrire au mieux ce fameux noir/vert aux multiples reflets.

Design des couleurs des formes de canard colvert Solognac sous photoshop par la designer