FR
FR

L'équipement idéal du chasseur de bécasse

En fonction des conditions météorologiques, du biotope, de la saisonnalité, mais aussi de la réglementation dans certaines régions, il est nécessaire de s'orienter vers un équipement spécifique pour chasser la bécasse. Faisons un focus dans cet article sur les vêtements Solognac dédiés à cette pratique cynégétique.

L'équipement idéal du chasseur de bécasse

La chasse de la bécasse est une activité cynégétique où l'on marche beaucoup (en moyenne entre 12 et 15km par sortie, parfois plus), dans un environnement souvent dense, fait de branchages entrelacés fournis, de ronces et de buissons épineux. Néanmoins, on ne chasse pas la belle des bois en Bretagne comme dans les Landes, comme dans le maquis provençal ou comme sur les pentes escarpées des Alpes. Les chasseurs, leurs chiens et leurs façons d’appréhender le territoire sont différents d'un biotope à un autre, mais tous les disciples de Scolopax Rusticola (nom scientifique de la bécasse) ont un besoin commun : celui de pouvoir disposer de vêtements résistants à la végétation et aux milieux cloisonnés, où les branches s'enchevêtrent et où il est difficile de se frayer un passage.

L'ÉQUIPEMENT DU BÉCASSIER PAR TEMPS SEC

Les premières bécasses arrivent sur notre territoire en général vers le début du mois d'Octobre. A cette époque, il n'est pas rare que les températures soient encore clémentes, vous pouvez donc vous orienter vers un gilet de chasse relativement léger et résistant, agrémenté d'empiècements orange fluo (voir à ce sujet notre modèle renfort 500 fluo/marron, qui dispose notamment de multiples poches, d'un carnier et de deux poches pour bouteille d'eau sur les côtés). En dessous, optez pour le pull renfort 900 marron, c'est le bon compromis entre respirabilité et résistance. En milieu d'automne, l'option d'une softshell déperlante peut également être un bon choix.

Concernant le bas, orientez-vous vers un pantalon léger, agréable à porter, mais avant tout doté d'une bonne protection contre les ronces (avec renforts au niveau des cuisses et l'arrière). Nos trois modèles inverness renfort 300, le pantalon renfort 520 bicolores ou le nouveau pantalon résistant et respirant 900 sont des références idéales pour couvrir ces besoins. Néanmoins, vous préférerez peut-être porter des cuissards : inverness 300, supertrack 300 ou chaps 900, lesquels répondront à vos attentes ?

L'équipement idéal du chasseur de bécasse

L'ÉQUIPEMENT DU BÉCASSIER PAR TEMPS HUMIDE

Lorsque l'hiver est bien là, les conditions se dégradent : le froid, la pluie, le vent font alors partie intégrante des nombreuses sorties à la bécasse pour les mordus de la belle. Outre bien évidemment une paire de bottes en caoutchouc pour préserver vos pieds de l'humidité (voir les modèles que nous avons donné plus haut, ainsi que les nouvelles renfort 900 chaudes), nous préconisons de vous munir d'un ensemble imperméable, résistant, et respirant, avec si possible des zips d’aérations pour évacuer la transpiration ou laisser circuler l'air.

En somme, notre panoplie 900 renfort est le compromis idéal. Le pantalon, tout comme la veste, sont résistants : des renforts sont placés sur les zones les plus exposées des bras, avant-bras, partie basse de la veste, ou encore de l'avant de la jambe. Vous pouvez ainsi passer dans des ronciers sans craindre de revenir à la voiture avec des jambes griffées. 
La veste ainsi que le pantalon sont équipés de 2 aérations mécaniques afin de permettre une bonne respirabilité pendant l'effort. 
Pour pouvoir courir après la belle en toute sécurité, nous avons développé, cette année, la version fluo de la veste 900 avec quelques améliorations : capuche amovible et aération mécanique plus grande. 

L'équipement idéal du chasseur de bécasse
L'équipement idéal du chasseur de bécasse

Concernant le chaussant

Quand vous avez à marcher derrière les chiens quêtant la belle des bois, deux choix s'offrent à vous : porter des chaussures ou des bottes. L'objectif est de vous munir d’une paire qui vous permettra de marcher une douzaine de kilomètres en moyenne, sur des terrains escarpés, souvent traversés de cours d’eau, sans avoir mal aux pieds et en étant parfaitement protégé.

Pour les chaussures, nous vous recommandons la paire Crosshunt 500, un modèle léger, résistant et imperméable, qui conjugue aussi des composants de qualité sur les zones les plus sollicitées. Pour ce type de chasse où l’on marche beaucoup, nous vous conseillons d'utiliser des chaussettes respirantes sur le dessus du pied, avec un très bon maintien de la cheville, un renfort au talon et au bout du pied pour une durabilité maximale. Vous pouvez aussi opter pour les chaussures renfort 520, un peu plus rigide, son accroche vous permettra d'évoluer dans les biotopes abimés. 

Enfin, si vous préférez les bottes, orientez-vous vers nos deux nouveaux modèles : les renfort 900 ou les renfort 920 (avec soufflet réglable). Nos ingénieurs et designers les ont conçu avec double couche de caoutchouc sur les emplacements les plus exposés. Renforcées, elles sont à la fois très confortables (la semelle amovible assure un excellent confort d'accueil), offrent un bon maintien du pied et un amorti exceptionnel (la première de propreté en polyuréthane vient absorber les chocs de la marche). De plus, notre formule de caoutchouc exclusive vient garantir une résistance durable, tandis que l'adhérence est assurée par la semelle extérieure et les crampons de 5mm au design spécifique.

Voilà, vous en savez à présent davantage sur l'équipement adéquat pour chasser la bécasse dans les meilleures conditions possibles. Et n’hésitez pas à partager vos expériences et vos sorties sur notre groupe facebook Solognac - Chasse à la bécasse. Bonne saison à toutes et à tous.