FR
FR

Ils ont testé les formes pigeons Solognac

Anthony, Geoffrey, Alexis et Goulven ont testé les formes pigeon 500 et 900 velours Solognac. Ils nous racontent, avec intensité et passion, une journée de chasse.

Ils ont testé les formes pigeon Solognac

Pigeons ramiers et tournesols avec Anthony

22 septembre, mercredi soir, mon téléphone retentit. Je connais bien ce son, c’est une notification pour m’indiquer que j’ai reçu un message sur mon compte instagram. J’ouvre, et je prends le temps de lire. En quelques mots, on m’invite pour une journée de chasse aux pigeons ramiers dans les tournesols pour le vendredi même. Ni une ni deux, c’est avec grand plaisir que je réponds et accepte l’invitation. En effet, pour un passionné comme moi, difficile de dire non quand il s’agit de découvrir une nouvelle région, un nouveau biotope, et même d’autres modes cynégétiques.

Les 48h qui suivent me paraissent être une éternité. J’ai hâte de quitter ma région et de voir ce secteur de chasse où, m’a t-on dit, le ciel est bleu de ramiers. Le vendredi 24, tôt au matin, je prends donc la route. Au revoir l’Oise, bonjour les Yvelines. Sur le trajet, j’écoute la radio : se mêlent débats radiophoniques et musiques actuelles. Au bout d’un moment, mon regard est attiré sur ma gauche : des palombes partout dans les champs. C’est sûr, on va passer une belle journée entre amis.
Après 2h de route, je commence à me faire une idée du secteur de chasse et de l’environnement que je vais rencontrer. Une fois après avoir rejoint mon hôte du jour et son collègue, direction le lieu de chasse. Beaucoup de pigeons ramiers volent dès notre arrivée malgré une petite brume présente. En face de nous, deux parcelles de tournesols, entrecoupées d’une haie. Nous décidons alors de nous séparer et de partir faire trois postes le long de la haie. En arrivant sur ma zone, je prends d’abord le temps d’observer les lieux pendant quelques minutes : habitudes des oiseaux présents, trajectoires de vol, hauteur, sens du vent.. Ce sont pour moi des éléments essentiels à étudier avant de se mettre en place et d’atteler les formes de pigeons au sol.
En quelques minutes, l’affût est monté. Je m’attaque ensuite à mon dispositif, qui se compose d’une vingtaine de formes pleines 500 que je dispose en V avec le bec face au vent à environ 10/20 mètres. Alors que j’installe aussi quelques blettes 900 velours Solognac, dont le réalisme est plus que surprenant, sur les têtes de tournesol aux alentours grâce aux piquets fournis, je relève la tête et découvre que plusieurs palombes sont déjà en train de tourner autour de mon poste, attirées par les formes. Quelques-uns de ces pigeons ramiers sont d’ailleurs près, très près même, à la limite de se poser eux aussi sur les “fleurs soleil”.
Après avoir vu ça, autant dire que je me presse pour rejoindre mon affût. Quelques minutes plus tard, les ramiers sont déjà de retour, comme “aimantés” par les formes et l’hypaflap positionné lui aussi à proximité. Tout au long de la matinée et de l’après-midi, c’est un ballet impressionnant de palombes qui passent au-dessus de ma tête. Avec de jolis coups de fusil, mais aussi quelques beaux loupés. Au final, une belle journée et une des formes Solognac qui ont joué clairement leur rôle : repartiront avec moi une quinzaine de ramiers, malgré une belle densité d’oiseaux rencontrés.

Ils ont testé les formes pigeon Solognac

N'oubliez pas...

Nous en profitons pour vous rappeler qu'il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur pour la chasse des pigeons ramiers : les règles peuvent varier d'une région, d'un département ou d'une localité à une autre. Il appartient donc au chasseur de se rapprocher de sa Fédération de chasse, de la Préfecture du lieu de chasse ou de son ACCA afin de connaître les modalités de chasse sur cultures. 

Ils ont testé les formes pigeon Solognac

Mirage de palombes pour Alexis et Goulven

Février 2021. Les formes de pigeon 900 ne sont pas encore sorties, mais nous avons la chance, Alexis et moi même, de recevoir un lot de blettes en avant première de façon à les tester et à faire nos dernières remontées à l’équipe de conception Solognac.

Le temps neigeux sur cette semaine-là en France a donné lieu à de gros regroupements de palombes sur la Bretagne. Sans doute sont-elles venues trouver un peu plus de douceur sur la frange côtière, moins soumise au gel et aux flocons. Clairement, nous sommes en fin de saison, les jours rallongent mais le temps reste globalement instable. Le vent d'Ouest prolongé ne nous aura pas permis d'observer de grosses migrations de pigeons ramiers cette année, mais lors de cette journée nous décidons de sortir sur une chaume de maïs grain pour tenter quelques palombes et corneilles noires.
La zone de chasse est relativement plate, avec une surface supérieure à 2 hectares tout de même. Nous faisons en sorte d'avoir le vent de côté pour orienter correctement nos formes. Les ramiers que nous allons tenter de leurrer sont très méfiants à cette période, on fait donc attention aux moindres détails ! Pendant que je monte rapidement l’affût, Alexis s’occupe de la mise en place des formes 900 velours au sol. Le réalisme de ces dernières est incroyable, et vous allez comprendre plus bas pourquoi on s’est nous-mêmes fait avoir.
Les premières palombes rentrent dans le dispositif avec aisance, sans doute aussi attirées par ce champ qui offre là encore une nourriture bienvenue. Nous avons créé deux paquets de formes, avec un espace assez large au milieu. C'est la zone que choisissent les ramiers pour se poser. Après une première heure très active, la journée se calme et laisse place à l'attente. Les vols sont de moins en moins réguliers, l'heure pour nous de reprendre des forces avec quelques terrines de sangliers préparées plus tôt dans la saison. Alors que nous sortons les victuailles de notre sac à dos, le répit est de courte durée : lors d'un rapide coup d'œil au-dessus de l'affût, nous pensons apercevoir quelques ramiers avancer... mais non, ce sont les formes 900 velours, si réalistes que nous les confondons ici avec de vraies palombes !
Au cours de l’après-midi, nous retrouverons des moments plus actifs, avec de grosses réactions sur notre dispositif. Le réalisme de celui-ci nous a confirmé que nous étions dans le vrai. Et les formes Solognac 900 pigeon n'y étaient pas pour rien.

Quand la tentation est trop grande !
avec Geoffrey

On est le jour de l'ouverture générale de la chasse, dimanche 19 septembre 2021. Après avoir chassé durant 2h30 environ au chien d'arrêt, la chaleur commence à se faire sentir : le temps est nuageux, mais il fait lourd et c'est difficile pour nos auxiliaires. Je décide donc de stopper là pour cette première sortie de la saison avec eux, et j'hésite à partir aux pigeons malgré que leur présence sur mon secteur ne soit pas extraordinaire. En repartant à la voiture, je passe par un champ où j'aperçois quelques ramiers tourner. Je n'hésite pas longtemps. Je monte dans le véhicule, dépose le chien à la maison et prépare mon sac pour partir à la palombe.

Quelques instants plus tard, je retrouve l'endroit où j'avais vu voler quelques palombes. Sans plus attendre, je mets en place mes formes de pigeons solognac 900 au sol, et j'attaque en suivant par me créer mon poste avec la végétation environnante. Soudain, un cri reconnaissable entre tous se fait entendre et me fait sursauter ! Madame la buse tourne dans le secteur : je prends le temps de lever la tête 2 minutes quand je la vois sortir de la cime des arbres. Elle approche tranquillement, mais d'un coup elle se met à plonger sur les formes ! Elle va m'en emporter une, c'est certain ! N'y tenant pas, je sors du poste en courant et criant afin de l'effrayer et de lui faire reprendre son envol. Par chance, cela fonctionne. Une anecdote que je ne suis pas prêt d'oublier, preuve du réalisme de ces blettes qui trompent même Madame la buse.

Ils ont testé les formes pigeon Solognac

Retrouvez toutes les formes de pigeon sur decathlon.fr