Regulation de corvides

Avant toute chose, il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur au sujet de la régulation des corvidés : les règles peuvent en effet varier d'une région à une autre, d'un département à un autre, et d'une localité à une autre. C'est pourquoi, il appartient au chasseur de se rapprocher de sa Fédération de chasse ou de la Préfecture du lieu de chasse afin de connaître les espèces et dates auxquelles il est possible de les réguler, ceci dans le but de réaliser les éventuelles démarches préalables obligatoires.

RÉGULEZ LES CORVIDÉS EN TOUTE LÉGALITÉ

Tout d’abord, on distingue 3 groupes d’espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts" par le ministre chargé de l’Environnement ou par le préfet de département. Un animal n’est jamais considéré comme "nuisible" : son classement en tant que tel est justifié par l’atteinte que peut porter cette espèce à au moins un des intérêts suivants : 

- la santé et la sécurité publique 

- la protection de la faune et de la flore 

- la protection des activités agricoles, forestières et aquacoles 

- la protection d’autres formes de propriété (les espèces d’oiseaux ne sont pas concernées) 

Depuis le 1er juillet 2012, cette nouvelle procédure de classement des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts a été mise en place afin d’ajuster la réglementation nationale aux particularités locales. En effet, certaines espèces animales causent moins de dommages d’un département à un autre car elles y sont moins nombreuses. Les espèces du groupe 2 (les corbeaux freux et corneilles noires en font partie) sont classées comme susceptibles d'occasionner des dégâts par le ministre chargé de l’environnement, sur proposition du préfet. Ce classement est cependant révisé tous les 3 ans. Malgré leur classement en animaux nuisibles, il est important de distinguer la période de chasse et la période de régulation fixée par le préfet dans votre département.

Formes de corneilles dans un champs de maïs
QUAND LE CORBEAUX FREUX ET LA CORNEILLE NOIRE PEUVENT-ILS ÊTRE RÉGULÉS ?

A tir, en période de chasse (du lever du jour à la tombée de la nuit) : du deuxième dimanche de septembre au dernier jour de février

A tir, hors période de chasse (du lever du jour à la tombée de la nuit). On distingue notamment 3 périodes spécifiques :  

- De la clôture générale au 31 mars : avec autorisation du propriétaire (délégation de destruction); il est nécessaire de faire remplir un document au propriétaire/détenteur du droit de chasse de la parcelle sur laquelle vous souhaitez réguler. 

- du 1er avril au 10 juin : avec autorisation préfectorale de "destruction" à tir obligatoire (formulaire à vous procurer auprès de votre Fédération de chasse) si menaces sur les intérêts à protéger. La demande doit être justifiée. Poste fixe matérialisé de main d’homme, chien interdit de même que le tir dans les nids.

- du 11 juin au 31 juillet : autorisation préfectorale individuelle de "destruction" (formulaire à vous procurer auprès de votre Fédération de chasse) pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles et forestières. La demande doit être justifiée.

Ces périodes pouvant être modifiées, précisées localement ou prolongées dans certaines conditions, il est nécessaire de s’adresser directement à votre Fédération départementale des chasseurs pour connaitre les modalités exactes de régulation à tir des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts ! 

Sac de transport 120 litres pour formes pigeons et corneilles
COMMENT PEUVENT-ILS ÊTRE RÉGULÉS ? 

La régulation des animaux susceptibles d'occasionner des dégâts se fait en fonction de l’espèce considérée. Les 2 principaux modes utilisés sont la régulation à tir et le piégeage (avec relevé journalier obligatoire des pièges le matin, mais nous ne rentrerons pas dans les détails car ceci n'est pas l'objet de cet article). De plus, il est à noter que l’emploi de produits toxiques, de pièges non homologués, de pièges à feu ou de batterie d’armes à feu est interdit en tout temps et en tout lieu.

La régulation à tir par arme à feu ou à l’arc est possible pour l’ensemble des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts. Cette méthode ne peut cependant être pratiquée que sous réserve du respect de conditions bien particulières. Elle ne peut en effet s’exercer que de jour et à des dates bien précises de l’année (voir le paragraphe correspondant plus haut).

Afin de pouvoir réguler les espèces communément appelées nuisibles par tir, le permis de chasser est obligatoire et une autorisation individuelle du préfet est nécessaire. Les lieux de régulation sont en outre définis de manière stricte, en particulier en ce qui concerne le tir des oiseaux classés comme susceptibles d'occasionner des dégâts. A noter aussi, on le rappelle, que le tir dans les nids est formellement interdit.

QUI PEUT RÉGULER LES CORNEILLES NOIRES ET CORBEAUX FREUX ?

La régulation à tir des oiseaux classés "nuisibles", et en particulier des corvidés, peut être effectuée à l’aide d’appeaux et formes selon les règles définies par l’arrêté du 4 novembre 2003. L’utilisation d'un manège à corbeaux est autorisée mais ceux munis de composants électroniques sont interdits (pas de télécommande, pas de variateur). Cette régulation est normalement réservée aux gardes-chasse et piégeurs agréés sous contrôle d'un Lieutenant de Louveterie. Cependant, le tir des corvidés est possible pour les particuliers chasseurs (bien évidemment détenteurs du permis de chasse et d'une validation annuelle). Voir les paragraphes précédents à ce sujet. Pour plus de renseignements sur le droit de régulation dans votre département et sur votre localité, renseignez-vous au près de votre Fédération.

Trois grosses périodes dans l’année peuvent permettre de réguler les corneilles noires et corbeaux freux :
– dès l’ouverture générale, sur les chaumes où se rassemblent les jeunes oiseaux de l’année, ainsi que sur les premiers champs ensilés et les premières parcelles travaillées pour les semis d’automne
– par la suite, lors des rassemblements hivernaux sur des parcelles cultivées, ou sur le trajet des dortoirs.
– au printemps (reportez-vous aux règlements de votre Fédération à ce sujet), lors des travaux des champs et des semis.

Quoi qu'il en soit, et même après lecture de cet article, contactez votre fédération départementale pour obtenir toutes les informations légales concernant ce mode de chasse et les autorisations sur votre commune.
En lien avec cet article, Solognac vous propose :
35,00 €*
4.67 / 5 67 avis
    39,00 €*
    4.40 / 5 40 avis
      69,00 €*
      4.21 / 5 101 avis
        9,90 €*
        4.37 / 5 19 avis
          69,00 €*
          4.50 / 5 12 avis
            7,90 €*
            4.27 / 5 44 avis
              9,90 €*
              4.53 / 5 47 avis

                Commentaires utilisateurs

                Soyez le premier à écrire un commentaire

                Rédiger un commentaire
                HAUT DE PAGE