Qu'est-ce que la chasse du gibier d'eau ?

(13) 3
Déposer un commentaire

chasse du gibier d eau en été

La chasse au gibier d'eau est une chasse assez peu représentée en France puisque seulement 13% des chasseurs interrogés disent s’y consacrer et ce malgré la pluralité des modes de chasse du gibier d'eau. En revanche,  la chasse au gibier d’eau se retrouve partout sur le territoire français, notamment sur le littoral, lieu de chasse privilégié de ce gibier migrateur.

Découvrez ces différentes pratiques ainsi que l'équipement nécessaire à celles-ci.

 

Les modes de chasse

 

La chasse à la botte ou la chasse devant soi

Chasse Devant Soi Solognac

Cette technique de chasse consiste à prospecter les zones humides en essayant de surprendre le gibier d’eau. C’est l’équivalent de la chasse devant soi en plaine.
Le gibier le plus chassé avec cette technique est la bécassine, dans les marais et les zones humides.
La chasse à la botte s'effectue en général avec un chien d'arrêt.

 

La chasse à la passée

Chasse à la passée Solognac

Cette chasse respecte le principe de l'affût, on sélectionne les zones où le gibier passe tôt le matin ou le soir au crépuscule. L'affût doit se trouver entre les zones de repos et les zones de gagnage, c'est-à-dire les zones où ils vont se nourrir. Le camouflage est alors important pour cette chasse, pour ne pas être repéré par le gibier. Un chien de rapport est tout aussi important, les labradors ont des réelles prédispositions à ces chasses en zone humide.

 

 

La chasse à la hutte, tonne ou gabion

Chasse à la tonne Solognac

Derrière ces noms tous synonymes, se cachent un affût spécialement aménagé pour la chasse au gibier d'eau, il est bien camouflé et est disposé au bord d'un plan d'eau. Le principe est de faire poser mes canards sur un plan d'eau pour les tirer une fois à portée. Cette chasse utilise des appelants, pouvant être vivants ou factices, ces derniers incitent les autres canards à survoler le plan d'eau et ainsi se poser.
Cette chasse se pratique essentiellement la nuit et plus intensément dans les régions littorales.

 

La chasse en bateau

Chasse en Bateau Solognac

Chasse peu pratiquée en France, le but est de s'approcher du gibier d’eau avec un bateau.
Pratiquée le plus souvent en mer, ou sur de grands cours d’eau et sur certains lacs.
La chasse en bateau est règlementée, et l'utilisation du moteur est interdite en phase de chasse. Notez qu'un maximum de deux fusils est autorisé sur l'embarcation.

La battue ou levée d'étang

Sur le même principe que pour la chasse en battue du grand gibier, des rabatteurs orientent le gibier vers une ligne de tireurs postés.
Cette chasse est surtout pratiquée pour les colverts ou encore les foulques sur les grands étangs.
Le rabat s’effectue avec des bateaux, le moteur étant également interdit pour ce mode de chasse.

La vision  Des gibiers d'eau 

 

Le camouflage

Peu de personnes le savent mais les canards ont une incroyable vision qui leur permet d'apercevoir les moindres petits détails, de très loin.
Ils ne voient pas devant eux, ils ont plutôt une vision dite latérale.
Le défaut des chasseurs est qu'ils bougent beaucoup trop et ce sont ces mouvements que les oiseaux aperçoivent en premier, ainsi que les mouvements des oiseaux motorisés. 
Il faut aussi donc penser à camoufler son chien, les chiens clairs devront être mieux camouflés que les chiens foncés, qui eux sont moins visibles par les oiseaux. 

Les appelants

Selon Kévin, chasseur de gibier d'eau depuis son enfance et responsable de rayon chasse chez Décathlon, "Il n'y a jamais trop d'appelants sur un plan d'eau", en effet, le monde attire le monde. Cependant selon le moment de la saison, il convient d'adapter le nombre d'appelants sur le plan d'eau. Généralement on commence avec peu d'appelants puis on augmente le nombre en fonction de l'avancée de la saison, par conséquent en fonction des pics de migrations d'octobre et novembre. 

 

Quelle météo pour la chasse aux canards ?

Le vent 

Pour Kevin, il y a avant tout des généralités que tout bon chasseur de gibier migrateur connaît. Le vent est un des facteurs clés à prendre en compte pour "ne pas faire capot" ;  les journées à vent sont des journées qui seront synonymes de passage. En fait, plus il y aura de vent, plus les oiseaux passeront bas; les vents de nord sont, eux aussi, facteurs de passage.

Le lieu 

"Si l'on chasse en bord de mer ou dans des zones marécageuses sous influence des marées, il est important de prendre en compte les coefficients des marés. Plus le coefficient est fort, plus les zones de gagnage seront recouvertes d'eau et plus l'affluence de gibier sera importante. De plus, si les marées correspondent au lever du jour ou au coucher du soleil, le moment sera propice pour voir du gibier".

Le temps

"Le temps est également un facteur qu'il faut prendre en compte, les jours de beaux temps sont moins propices au vol bas des oiseaux, en effet plus il fait beau, plus le gibier prend de la hauteur et n'est donc plus à portée de fusil. Les jours avec un temps bas couplé à un vent fort font voler les oiseaux plus bas  et donc, ils peuvent passer à portée de tir".

Ewen GUEGAN
Responsable Dialogue Solognac
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

je suis en tier ment d'accord


BONJOUR POUR LE CANARD A SAVOIR LE PLOMB LE CANON LONG? VITESSE J AI UNE BARBE BLANCHE A CACHER?ET LE PETITE MINI BARQUE ?


bonjour etant en retraite je cherche une hutte de chasse en location .j adore chasser le canardsur region 80


HAUT DE PAGE