Parvenir à canaliser l’énergie de votre chien : est-ce indispensable ?

Gérer l'hyperactivité de votre chien

Il est admis que le nombre de sorties, la période de l’année (plaine saison ou hors période de chasse), la race, ainsi que l’alimentation du chien sont autant de facteurs qui peuvent influer (et qui jouent) sur l’énergie de l’animal. Toutefois, certains de nos auxiliaires sont continuellement en état d’excitation excessive. Est-ce normal ? Quelles peuvent en être les causes ? Faut-il à tout prix chercher à canaliser cette énergie débordante ? Eléments de réponses dans cet article.

Votre chien déborde d’énergie : les causes potentielles

Tous comme pour les humains, il est possible que certains chiens débordent d’énergie au quotidien. Que ce soit lorsque vous rentrez à la maison, quand vous partez vous promener en forêt avec lui, lorsqu’un individu se présente à votre domicile ou lorsque vous le sortez de sa caisse pour débuter votre journée de chasse, votre compagnon à quatre pattes peut s’exciter à outrance. Il apparaît donc important de pouvoir identifier les causes et les éléments déclencheurs le poussant à se trouver dans cet état.

L’observation est la première étape indispensable permettant de comprendre pourquoi votre chien est une boule d’énergie : soyez attentif à ses attitudes, à son comportement, à l’environnement dans lequel il évolue, aux sollicitations extérieures. Ensuite, essayez de voir si le canidé se situe davantage dans une phase euphorique (excitation positive) ou anxiogène (excitation négative). Du point de vue du travail à mener (appel ou non à des experts de l’éducation canine), cette différence est essentielle : elle permet en effet de guider les axes de développement. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons d’être particulièrement attentif et de ne pas négliger cette partie.

#1 Demande d'attention, manifestation de joie et d'impatience.. des signes qui ne trompent pas

Un chien énergique, excité, souhaite tout simplement attirer votre attention : c’est sa façon à lui de réclamer de la considération. En effet, nos auxiliaires apprennent vite. S’ils voient qu’en adoptant une attitude euphorique vous vous occupez d’eux, ne serait-ce que pour les réprimer ou autre, vous aurez répondu à leur demande d’attention. Ainsi, il faut bien comprendre que c’est vous, et uniquement vous qui devez être à l’origine et à l’initiative des contacts et de l’attention que vous souhaitez leur porter. Pour résumé : ignorez votre animal lorsque ce dernier réclame de l’attention : évitez de le caresser, voire de le regarder ! C’est à vous de décider quand vous souhaitez lui apporter des caresses.

Un chien qui passe une grande partie de la journée seul, dans le jardin de la maison, enfermé à l’intérieur du logement ou dans un box, ou attaché à une chaîne, libère en général plus facilement toute l’énergie accumulée et réfrénée lors de ses longs moments de solitude. Alors, quand vous rentrez le soir, les courses folles, les sauts, les coups de langue et les aboiements ne sont autres que des manifestations de joie. En début de chasse aussi, lorsque les chiens sont sortis de leur caisse, il n’est pas rare de les voir bondir et courir de longues minutes : la chasse va bientôt commencer et ils le savent. La joie et l’impatience les envahissent. Il s’expriment donc en adoptant un comportement hyperactif.

Découvrez la gamme de croquettes Solognac :
19,90 €*
4.34 / 5 79 avis
    29,00 €*
    4.29 / 5 31 avis
      29,00 €*
      4.36 / 5 72 avis
        29,00 €*
        4.68 / 5 41 avis
          29,00 €*
          4.35 / 5 43 avis
            9,90 €*
            4.41 / 5 156 avis

              #2 Hyperactivité maladive, race de chien spécifique.. d'autres éléments à prendre compte

              A côté de ses comportements rencontrés fréquemment, certains de nos compagnons à quatre pattes souffrent réellement d’hyperactivité maladive (encore une fois comme les humains). Dans ce genre de cas, il est vivement conseillé de se rapprocher d’un vétérinaire : celui-ci pourra, à l’issue d’examens spécifiques, confirmer ou infirmer cette suspicion, et ainsi proposer des solutions adaptées.

              Enfin, n’oublions pas que certaines races de chiens (chiens de chasse de grande quête par exemple, et chiens de traîneaux : husky sibérien, groënlandais..) ont besoin de fortement se dépenser : l’activité physique leur sert à décharger toute leur énergie !

              Quelle alimentation choisir pour son chien de chasse ?

              Quelle attitude adopter face à un chien débordant d’énergie ? Et comment le calmer ?

              Nous l’avons abordé un peu plus haut, le plus important est d’adopter une démarche cohérente : si vous choisissez de « tourner le dos » à votre animal un jour afin de ne pas répondre à ses demandes d’attention, et que le lendemain vous « cédez », votre animal comprendra qu’il peut arriver à ses fins en débordant d’énergie. Or, ce n’est pas ce que l’on veut ! Il faut que l’homme soit toujours à l’initiative des contacts, et pas l’inverse.

              Bien évidemment, en amont, la phase de dressage joue un rôle non négligeable. Vous vous efforcez d’appréhender avec vos enfants les bases éducatives ? Et bien sachez qu’avec vos chiens, l’éducation, l’autodiscipline et l’obéissance à des ordres simples sont tout autant importants pour réussir à canaliser leur énergie. Réaliser des exercices éducatifs à la maison (ou en faisant appel à un professionnel du dressage) permet à votre auxiliaire d’acquérir un certain contrôle sur soi. Par exemple, après lui avoir lancé un ordre de type « assis » et qu’il ne bouge pas durant une durée déterminée, récompensez-le. Répétez l’exercice s’il n’obéit pas, et continuez le dressage en augmentant notamment la durée. Ainsi, votre animal apprend à se concentrer sur un ordre et reste calme.

              Nombreux sont les chiens qui deviennent hyperactifs lorsqu’ils n’obtiennent pas tout de suite ce qu’ils veulent : ils n’ont pas réussi à attendre. Pour canaliser l’énergie du canidé et le faire patienter, les jeux sont un excellent moyen : le chien n’aura pas l’impression de travailler, mais bien de s’amuser. Il va ainsi concentrer son énergie pour apprendre et être à l'écoute de l'ordre.

              Que faut-il retenir pour apaiser un chien énergique ?

              Pour résumé, la première chose à faire est de réussir à identifier la ou les conditions qui déclenchent le phénomène d’excitation chez votre animal. Efforcez-vous d’agir en « leader » auprès de votre chien : en plus de réduire son éventuelle anxiété, c’est vous qui décidez du chemin à suivre. En d’autres termes, c’est vous qui tranchez, par exemple pour les caresses : où, quand et comment. Soyez cohérent avec les décisions que vous prenez, et ne revenez pas en arrière. Ne répondez pas aux sollicitations de votre compagnon, et faites en sorte de renforcer ses bases éducatives. Faites-le s’amuser, jouer, courir.. en plus de le fatiguer, ces moments permettent de canaliser son énergie. Puis, apprenez-lui à s’auto-contrôler, que ce soit chez vous ou à l’extérieur : votre chien doit comprendre qu’il doit accepter la frustration lorsque celle-ci se présente. Enfin, bien évidemment, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du comportement canin : attendre en pensant que la situation va évoluer d'elle-même serait une erreur.

              Et vous, avez-vous mis en place des techniques permettant de canaliser l’énergie de votre chien ? Suivez-vous déjà certains des conseils donnés ici ? N’hésitez pas à les partager avec la communauté en commentaires.

              Commentaires utilisateurs

              Soyez le premier à écrire un commentaire

              Rédiger un commentaire
              HAUT DE PAGE