Entraîner son jeune chien

Les entraînements de printemps du jeune chien de chasse

Dominique et Sébastien, experts de la chasse du petit gibier au chien d'arrêt et vendeurs chasse dans le magasin Decathlon Dax, vous partagent dans cet article leurs expériences de dressage. Comment éduquer un jeune chiot à la chasse ? Comment le faire progresser pour les futures saisons de chasse ? Quelles étapes sont à respecter dans le processus ? Forts de leurs nombreuses années de pratique, ils reviennent ici, pour vous, sur les étapes clés, avec quelques conseils et astuces.

Je viens d'avoir un jeune chiot : comment commencer son éducation ? 
Entraîner son jeune chien

 

"À l'arrivée de mon jeune chien après son sevrage, je lui réserve une place de choix dans la maison (caisse de transport ou/et tapis attitré) ou dans son chenil (avec tapis, couverture, paille) : ce sera sa place à lui, car je veux rendre mon chien heureux.

Je lui donne une alimentation adaptée à son âge afin qu'il se développe et qu'il grandisse correctement. Le but ? Qu’il ait une bonne hygiène de vie, gage d’une bonne santé. L'idée est de proposer à votre animal une alimentation équilibrée et pas trop riche, mais suffisante en calcium pour le développement de ses os.

Côté travail, à cet âge-là (de 2 mois à 1 an), je lui fais pratiquer des exercices réguliers, au moins une promenade quotidienne de 15 minutes pour créer des moments de partage et de familiarisation. Le chiot reconnait la main qui lui met le collier pour aller découvrir la forêt et qui ira chasser avec lui plus tard. Ce sont des moments de jeu et des moments câlins, car les chiens aiment les caresses !    

Petite astuce : pour habituer le chiot à être tenu en laisse, je lui fais porter la laisse et le collier à plusieurs moments de la journée de manière libre (sans contact de ma main) dans la maison, ou dans un parc ou dans un jardin clos.

Ainsi, lors des futures sorties à l’extérieur, le chiot ne se sentira pas gêné par le port du collier et de la laisse : il sera plus à votre écoute pour un éventuel exercice ou pour tout simplement une marche au pied plus sereine.

La gamme de croquette Solognac :
29,00 €*
4.35 / 5 43 avis
    9,90 €*
    4.41 / 5 156 avis
      19,90 €*
      4.34 / 5 79 avis
        29,00 €*
        4.29 / 5 31 avis
          29,00 €*
          4.36 / 5 72 avis
            29,00 €*
            4.68 / 5 41 avis
              Entraîner son jeune chien

               

              Côté exercice, je lui achète des jeux (balle en caoutchouc, jouet à friandises, petit apportable…) pour jouer avec lui et commencer doucement à aborder la notion de rapport.

              Afin d’éveiller son instinct d’arrêt, je lui soumets, à l’aide d’une canne fine de bambou ou tout simplement une canne à coups munie d’un fil de pêche et de plumes de gibier, un exercice d’arrêt à vue en faisant bouger le plumeau jusqu’à l'obtention de l’arrêt du chiot. Si celui-ci décroche son arrêt pour essayer d’attraper le plumeau, j’anime le plumeau jusqu’au prochain arrêt. Attention toutefois de ne pas abuser de cet exercice : celui-ci n’a pour but que d’éveiller l’arrêt naturel chien, la vue ne devant jamais prendre la main sur le nez du chien.

              Côté sécurité, je le sors avec une laisse et un collier adaptés : je lui fais rencontrer d’autres chiens et d’autres personnes afin d’en faire un animal sociable et apprécié par tous. Il n'en sera que mieux équilibré à l'âge adulte.

              Côté biotope, je privilégie un terrain découvert si je veux que mon auxiliaire soit rapide et quête plus tard à distance éloignée voire très éloignée, ou un terrain couvert, avec des branchages, si je veux une quête plus courte. A voir en fonction du biotope dans lequel le chasseur évolue".

              Comment je fais progresser mon chien hors-saison ? 

              Afin de répondre à cette question, Sébastien et Dominique nous donnent quelques pistes pour travailler le dressage plus efficacement et plus rapidement.

              Entraîner son jeune chien

              "Le rappel est un ordre primordial. Il s’agit du premier exercice que notre fidèle compagnon doit apprendre : c'est le plus important à ce stade. Pour ce faire, nous allons en forêt et nous utilisons un sifflet. Si besoin, nous nous cachons afin que le chien utilise son nez pour nous retrouver : l'idée est que l'animal garde le contact et revienne toujours vers son maître.

              Ensuite, sur l'apprentissage de la chasse à proprement parlé, nous effectuons ce que l'on appelle un débourrage. Le débourrage, ce sont les prémices du dressage chasse que l'on commence à effectuer avant la première saison effective, de façon à ce qu’elle soit la plus réussie possible. Le dressage chasse, à proprement dit, interviendra si nécessaire, l’année suivante.

              Spécifiquement, nous effectuons le débourrage avec un oiseau posé afin de faire prendre l'arrêt au chien, avec prise d'émanation, arrêt et course sous l'aile pour passionner notre compagnon. Après, ou durant la saison de chasse, n'hésitez pas à renouveler l'opération".

              Entraîner son jeune chien

               

              Dominique, 47 ans, pratique la chasse depuis ses 16 ans, et dresse ses chiens depuis 10 ans.

              Il a 3 chiens d'arrêt, est spécialiste de la chasse de la bécasse (qu'il effectue notamment dans les Landes), est membre du Club National des Bécassiers 40, de l'Amicale Saint Hubert des Landes, et est guide en Field-Trial.

               

               

              Sébastien, 43 ans, pratique la chasse depuis ses 20 ans, et dresse ses chiens depuis 5 ans.

              Il a 2 chiens d'arrêt, est spécialiste du petit gibier à plumes et évolue au bois et en plaine. Il est membre du Club National des Bécassiers 40, ainsi que de l'Amicale Saint Hubert des Landes.

              Entraîner en toute légalité son chien aux concours et aux épreuves de chasse 

              Où est-ce que je peux l'entraîner ? 

              Dans le cadre de concours ou d'épreuves, les entraînements ne peuvent se passer que lorsque ceux-ci se déroulent à l'intérieur des enclos cynégétiques conformes à l'article L.424-3 du Code de l'Environnement. C'est-à-dire, sur un terrain attenant à une habitation et entouré d'une clôture continue et constante faisant obstacle à toute communication avec les biens des voisins et empêchant complètement le passage du gibier et celui de l'Homme. Dans ce cas, les entraînements sont possibles, sauf :

              - si la densité à l'hectare est supérieure à 1 animal (pour le grand gibier), on bascule alors vers un établissement d'élevage.

              - si les éléments confirment la détention d'un animal conduisant à faire passer son statut de res nullius (res nullius désigne "la chose de personne" : n'ayant donc pas de propriétaire mais qui est néanmoins appropriable) vers celui de res propria (res propria désigne "la chose appartenant à une personne": ayant donc un propriétaire). 

               Ainsi, dans ces situations, entraînements, concours ou épreuves sont interdits. 

              Quand est-ce que je peux l'entraîner ? 

              Les règles sont différentes selon les races de chiens autorisés à la chasse et les périodes d'entraînement.
               

              Pour les chiens courants, les entraînements, concours et épreuves sont autorisés :
              - soit toute l'année pour les chiens de pied tenus au trait de limier sur pistes artificielles
              - soit entre l'ouverture générale de la chasse et le 31 mars dans les autres cas
               

              Pour les chiens d'arrêt, les spaniels et les retrievers, les entraînements sont possibles : 
              - soit tous les jours entre le 30 juin et le 15 avril, aucun tir n'étant effectué sur le gibier; le tir destiné à apprécier le comportement des chiens étant effectué à l'aide de munitions uniquement amorcées 
              - soit pendant la période et les jours d'ouverture de la chasse du gibier considéré dans les autres cas 
               

              Pour les chiens de sang, ils se déroulent : 
              - toute l'année si les chiens sont tenus à la longe sur piste artificielle ou sur voie saine et froide
              - pendant la période et les jours d'ouverture de la chasse du gibier considéré dans les autres cas 
               

              Pour les chiens terriers
              - tous les jours entre le 30 juin et le 15 avril pour le broussaillage sur ongulés et pour la menée à vis sur lièvres (aucun tir n'étant effectué sur le gibier); le tir destiné à apprécier le comportement des chiens est effectué avec des munitions amorcées. 
              - pendant la période et les jours d'ouverture de la chasse du gibier considéré sur terrier naturel ou toute l'année sur terrier artificiel 

              En lien avec cet article, Solognac vous propose :
              4,90 €*
              4.40 / 5 86 avis
                9,90 €*
                4.39 / 5 75 avis
                  A partir de
                  39,00 €*
                  4.56 / 5 90 avis
                    A partir de
                    19,90 €*
                    4.40 / 5 20 avis
                      150,00 €*
                      3.31 / 5 26 avis
                        5,90 €*
                        4.67 / 5 49 avis
                          29,00 €*
                          4.35 / 5 43 avis

                            Commentaires utilisateurs

                            Soyez le premier à écrire un commentaire

                            Rédiger un commentaire
                            HAUT DE PAGE