Comment préparer son ouverture au sanglier ?

(10) 6
Déposer un commentaire

préparer son ouverture au sanglier

Vous êtes traqueur ou posté passionné de battues et prêt pour vos sorties de chasse estivales ?

Pour profiter pleinement de l'ouverture de ces chasses au cœur des maïs, nous avons demandé à Alexandre, responsable du rayon chasse du Decathlon-Soisson et passionné de chasse en battue de nous renseigner sur ces sorties d’été & les indispensables qui l'accompagnent.

 

#être en règle : permis de chasser, validation et assurance

 Ayant eu la mésaventure de retrouver son permis de chasser mouillé suite à une battue pluvieuse, Alexandre utilise depuis une pochette étanche où son permis et son assurance sont en sécurité, «le permis de chasser est la première chose que je mets dans mon sac la veille d’une battue, c’est l’élément indispensable. »

 

#vérifier son arme : réglages et entretien

Quelques jours voire quelques semaines avant l’ouverture, nous vous conseillons de réviser votre arme, (mécanismes, nettoyage, intérieur des canons etc.). Pensez également à vérifier le réglage de vos armes sur cible fixe ou mouvante. Prévoyez également des piles de rechange pour les réticules illuminés. 

 

#préparer ses chiens

Pour préparer vos chiens à l’ouverture, il est important de les mettre dans de bonnes conditions, n’hésitez pas à les faire courir pendant la basse saison afin qu’ils gardent une bonne condition physique.

Environ 3 semaines avant l’ouverture Alexandre vous conseille de changer d’alimentation de votre compagnon vers une croquette plus énergétique et d’intensifier le travail. Et pour éviter tout risque de diarrhée, nous vous conseillons d’opérer une transition entre les croquettes actuelles et les nouvelles. A l’inverse, à la fin de la saison n’oubliez pas de repasser sur une croquette plus faible en protéines.

 

#préparer & transporter son équipement 

Alexandre n’attend pas la veille de la chasse pour vérifier son matériel électronique et nous vous conseillons de faire de même. Par habitude, il met ses équipements en hivernage dans un lieu au sec à la fin de la saison. En retirant les piles et en laissant les batteries chargées à fond. Cela lui permet de tout remettre en route et de vérifier le bon fonctionnement de ses équipements 15 jours avant l’ouverture.

Puis pour limiter les effets "coups de chaud" dûs à la météo et aux températures estivales, nous vous conseillons d'équilibrer votre packtage entre le port de vêtements légers et le transport efficient d'un maximum de matériel. 

 

#le comportement du GRAND gibier par fortes températures

Il y a peu de fruits forestiers dans les bois pendant l'été. Le grand gibier, et particulièrement le sanglier, sort de la forêt et investit les cultures céréalières dès qu'apparaîssent les grains. Il n’hésitera par exemple pas à séjourner aux abords d’un champ de maïs pour assurer son alimentation. Il dort dans un couvert dense et reste à proximité des points d'eau le soir venu. 

À certaines périodes de l'année, il est d'autant plus important de respecter la tranquilité du sanglier, afin de ne pas l'encourager à investir les cultures agricoles plus qu'il ne le fait déjà :

- 15 avril, période des semis de maïs,

- mi-juin, période où les blés sont dits en lait (stade de maturation pendant lequel le sanglier raffole des épis),

- fin août à début octobre, les champs de maïs sont d'immenses étendues où le sanglier va pouvoir trouver à la fois quiétude et nourriture en abondance.

À défaut du respect de cela, les agriculteurs subissent d'importants dégâts dans leurs récoltes tandis que les chasseurs doivent payer les factures des dégâts et endosser la colère des exploitants agricoles.

 

#le traitement de la venaison l'été

L’idéal, lorsque l’on prélève des animaux quand il fait chaud, c’est de s’occuper rapidement de la  venaison, surtout en début de saison avec les fortes températures. L'éviscération devra se faire le plus rapidement possible. Nous vous conseillons de vous munir d'une glacière, ou d'un contenant adéquat pour garder la viande dans de bonnes conditions.

Puis une fois préparée, nous vous conseillons de laisser la viande 2 à 3 jours dans un réfrigérateur pour la laisser reposer avant de la congeler. Pensez à emporter avec vous vos ustensiles de découpe avant la partie de chasse comme le kit venaison Solognac, très utile en cas de prélèvement.

 

Article co-écrit avec : 

Alexandre Carette, ambassadeur Solognac

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

Je chasse le grand gibier dans le Morbihan .Très belle chasse . Les consignes de sécurité doivent être rappelées de façon permanente et avec insistance.


Rappels ou informations qui sont condensés pour bien préparer la saison de chasse aux gros ! Utile et pratique


trais bon conseil surtout les consignes de sécurités de ne pas reste mue il faut bien les dires et taper du point sur la table pour bien se faire comprendre la sécurité et le partage avec les autres usager de la nature tous ensables la chasse a des bons jours


j'ai une chasse en Alsace. Notre devise est la sécurité avant out et les consigne sont obligatoirement données avant chaque battue...


Bonne article


Des conseils très enrichissants pour le début de saison de chasse aux sangliers


Chasse en battue poste
angle de tir de 30°

Le tir dans un angle matérialisé de 30 degrés de part et d’autre du tireur réduit considérablement les risques de ricochets.

(31) 24
Chasse en battue poste
Posté en battue d'été

Pour profiter pleinement de votre retour au poste, nous avons demandé à Alexandre, passionné de chasse en battue de nous renseigner sur ces sorties d’été.

(6) 6
Chasse en battue traque
Traquer dans une battue d'été

Pour profiter au mieux d'un retour très attendu au cœur des champs de maïs, nous avons demandé à Alexandre, passionné de chasse en battue de nous renseigner sur ces sorties d’été.

(2) 4
HAUT DE PAGE