Comment bien gérer la transition alimentaire de votre chien ?

Un chien labrador avec une gamelle de croquettes devant lui

Fin février annonce la fermeture de la chasse du petit gibier. A cette époque, de nombreux chasseurs rangent les fusils dans leurs fourreaux pour ne les ressortir qu’à l’ouverture. Les chiens aussi, pour la plupart, rentrent dans une phase d’activité plus modérée. Toutefois, il est nécessaire que votre auxiliaire continue de courir pour se dépenser : en effet, la fin de la saison cynégétique ne doit pas être synonyme de fin des sorties pour nos animaux !

Cette période charnière, où les chiens peuvent passer d’une activité intense à plus calme nécessite donc des adaptations de la part des propriétaires, notamment au niveau de la nutrition. Il est vrai, chaque chien de chasse, selon sa race, son gabarit, son âge, la période de l’année et sa fréquence d’exercice, a des besoins spécifiques en termes d’alimentation. De même, si au cours de la saison vous souhaitez passer sur un autre type d’alimentation, il est nécessaire de passer par une phase transitoire.

On ne nourrit pas son chien avant, pendant et après la saison de chasse de la même façon. Pour bien choisir les croquettes adaptées à votre animal, il faut bien évaluer son besoin en énergie. Si votre chien est dans une période de l'année où il se dépense peu, orientez-vous vers des croquettes faibles en matières grasses qui maintiendront sa masse musculaire (voyez par exemple notre croquette Adult Regular). Si au contraire votre chien pratique une activité sportive de plus de 8h par semaine, ses besoins énergétiques sont importants : dans ce cas, privilégiez des croquettes plus riches en protéines avec un apport en minéraux pour favoriser sa récupération (ici, nos croquettes Adult Active ou Adult Intense sont les plus adaptées). La transition alimentaire est une donnée que chaque propriétaire se doit d’assimiler, au risque que votre animal présente, entre autres et par exemple, des troubles gastro-intestinaux (problèmes de digestion, diarrhée, vomissements…).

La gamme de croquette Solognac :
19,90 €*
4.37 / 5 73 avis
    29,00 €*
    4.30 / 5 30 avis
      29,00 €*
      4.37 / 5 71 avis
        29,00 €*
        4.68 / 5 37 avis
          29,00 €*
          4.30 / 5 43 avis
            9,90 €*
            4.42 / 5 152 avis
              #1 La transition alimentaire chez le chien : de quoi parle t-on ?

              Même si votre chien est habitué à un type d’alimentation qui lui convient, il y a certains moments incontournables au cours de l’année ou au cours de son existence qui font qu'une autre alimentation peut être proposée à votre compagnon.

              Il est vrai, au cours d’une saison de chasse (avant, pendant et après), de même qu’au cours de la vie normale d’un chien (chiot, adulte et chien vieillissant), le changement d’alimentation est presque inévitable. Cette période où l’on passe d’une ancienne nutrition à une nouvelle, doit permettre à votre animal de s’adapter progressivement aux nouveaux ingrédients ingérés. Il ne faut donc pas négliger le besoin d'adaptabilité à cette nouvelle recette.

              Pour quelle(s) raison(s) changer d’alimentation ?

              Plusieurs raisons peuvent expliquer le changement d’alimentation chez nos chiens de chasse.

              Premièrement, les raisons médicales : il se peut en effet que votre animal présente une pathologie diagnostiquée par un professionnel de santé (insuffisance rénale, cardiaque ou hépatique, diabète, obésité).

              Les raisons d’ordre physiologique sont aussi admises : au cours de la vie d’un chien, ses besoins nutritionnels évoluent. Ainsi, un chiot en pleine croissance n’a pas les mêmes besoins que les chiens adultes ou plus âgés. Même chose au niveau de la sensibilité. Il se peut aussi, et tout simplement, que votre auxiliaire n’aime plus ses croquettes ou que son alimentation ne lui convienne plus.

              Enfin, il est important de prendre en compte également le mode de vie du chien : un animal en pleine période de chasse (active voire intense) ne doit pas être alimenté de la même façon qu’un chien hors période n’ayant pas les mêmes fréquences d’exercices. Pour plus d'informations à ce sujet, voyez la vidéo ci-dessous :

              L’importance de la transition alimentaire chez le chien

              Bien préparer la transition alimentaire de son animal est indispensable. En effet, nous l’avons évoqué plus haut, mais un changement brutal d’alimentation (que l’on parle de croquettes, de pâtées ou autres) peut provoquer des troubles digestifs. Comme nous, humains, le chien est habitué à ce qu’il mange au quotidien. Ainsi, laisser le chien s’adapter petit à petit à ses nouvelles croquettes a pour but de réduire les problèmes de transit : le tube digestif du chien fabriquant une enzime favorisant la fermentation (et donc la digestion) de la nouvelle alimentation. De plus, n’oubliez pas qu’il faut un certain temps pour que la flore intestinale de votre animal s’adapte à la composition et aux nouveaux aliments ingérés.

              En cas de transition alimentaire trop rapide (voire même d’un simple changement de saveur), il se peut que des diarrhées et/ou des troubles intestinaux se manifestent. La solution pour éviter ce genre de problèmes ? Une transition alimentaire progressive (nous allons revenir sur ce point plus loin).

              Un épagneul breton attendant dans une caisse à chien
              #2 Quand procéder à une transition alimentaire pour votre animal ?

              Chacun chien est différent : certains sont plus ou moins résistants face au changement d’alimentation. A ce sujet, il est primordial de laisser à votre animal le temps de s'adapter à ces nouveaux nutriments. Quels risques sinon ? Des diarrhées (sans une bonne assimilation de la nourriture avalée, les nutriments qui n’ont pas été absorbés par la flore peuvent être évacués par l’eau récupérée dans le colon), des vomissements, une intolérance alimentaire, voire une alimentation (ou refus dans certains cas) réduite.

              Ayez en tête que la transition alimentaire doit être effectuée à partir du moment où l’alimentation de votre chien est changée : que l’on passe de croquettes (alimentation sèche) à de la pâtée (alimentation humide), ou inversement, que l’on passe d’une marque de pâtée ou de croquettes à une autre, voire même d’une référence au sein de la gamme de croquettes ou de pâtée de même marque qu’auparavant. Il en va aussi de même si vous êtes amenés à vous orienter vers une alimentation préparée par vos soins.

              Quoi qu’il en soit, chaque chien est différent : l’adaptation prendra plus ou moins de temps. Pour certains, une semaine suffira, voire 15 jours, alors que pour d’autres 1 mois ne sera pas encore assez. Pendant cette phase transitoire, regardez et observez les selles de votre auxiliaire : il faut que celles-ci soient "moulées" : trop liquides, elles seront synonyme de diarrhée, et trop dures elles pourront signifier que votre animal est constipé.

              Un chien de chasse tenu en laisse par son maître
              #3 Comment procéder à une bonne transition alimentaire ?

              Ne pas vouloir aller trop vite dans cette phase transitoire est essentiel si vous voulez préserver l’intégrité du système digestif de votre chien. Et par conséquent sa santé.

              Dans le cadre d’un changement de croquettes, nous vous préconisons, sur la première semaine, de mélanger les anciennes (80% environ) avec les nouvelles (20% environ) à chaque repas. En deuxième semaine, passez sur du 50-50. En semaine numéro 3, inversez : mélangez à peu près 80% de nouvelles croquettes avec 20% d’anciennes. Puis sur la quatrième semaine, passez à 100% sur les nouvelles croquettes. Evitez quoi qu’il en soit de donner, entre les repas, les restes de vos collations ou des friandises ! D'ailleurs, nous vous préconisons de donner son repas à votre chien le soir : en effet, si celui-ci venait à manger par exemple le matin ou en début d'après-midi, et que s'en suivait une activité intense, des retournements d'estomac pourraient survenir.

              Tout comme pour les humains, l’hydratation joue un rôle fondamental pour nos compagnons à quatre pattes. Il est vrai, on a tendance à dire qu’un chien bien hydraté est un chien en bonne santé. Ainsi, pour que votre animal boive en conséquence, nous vous conseillons de faire tremper les croquettes pendant 5 minutes avant de les lui mettre à disposition. Ceci aura pour effet de les faire gonfler (les croquettes seront gorgées d’eau) et vous aurez de cette façon l’assurance que votre chien s’hydrate correctement. Les croquettes, imbibées d’eau, représentent en effet un plus grand volume à ingérer, ce qui accélère le sentiment de satiété. De plus, l’eau supplémentaire avalée par ce biais va faire éliminer le chien plus rapidement, ce qui lui évitera de « trop stocker » et par conséquence de prendre trop de poids. En somme, l’assimilation est facilitée.

              La chasse est une activité on ne peut plus exigeante, réalisée dans des conditions souvent difficiles au niveau du biotope ou de la météo et qui nécessite un suivi assidu pour la nutrition de votre chien. Partant de ce postulat, SOLOGNAC, la marque de chasse de Decathlon, a conçu une gamme de croquettes qui peut répondre à chacun des besoins de nos fidèles compagnons de chasse.

              Quoi qu'il en soit, n’hésitez pas à lire également l’article que nous avons écrit pour bien affiner les rations de croquettes à votre chien : vous pourrez estimer l'état actuel de votre compagnon, et, en fonction de cela, adapter au mieux son alimentation ou sa ration journalière.

              Commentaires utilisateurs

              Soyez le premier à écrire un commentaire

              Rédiger un commentaire
              HAUT DE PAGE