choisir son chiot de chasse

Nous avons demandé à Bastien, notre ambassadeur et passionné de chasse au chien d’arrêt et propriétaire actuel d’un pointer de 2 ans, s’il avait quelques conseils à nous partager sur le sujet.

Choisir son chiot de chasse

choisir son chiot de chasse

Après avoir choisi la race de chien que vous aimeriez avoir, il vous conseille de commencer par prêter attention à la portée en général pour vérifier qu’il y ait une certaine homogénéité entre les chiots : taille, gabarit, poids. Garantie première pour plus tard avoir un chien en bonne santé et dans le gabarit du standard de la race.  

Renseignez-vous également sur les aptitudes de chasse et les origines des parents. Sont-ils chasseurs ? Ont-ils participé à des concours de travail ? Ont-ils le TAN (test d’aptitude naturel) ?

Plus ils auront de bonnes origines de chasse plus il y a de chances que le chiot ait des aptitudes naturelles à la chasse, aussi bien de la mère que du père. Pensez également à regarder qu’il soit vacciné et pucé si possible par le vétérinaire.

Après, c’est à vous de déterminer si vous préférez plutôt un mâle ou une femelle, sachant qu'en général les femelles sont plus petites et plus fines que les mâles à taille adulte. Celles-ci se déclarent généralement plus rapidement que les mâles à la chasse, mais les périodes de chaleurs peuvent tomber pendant la période de chasse.

choisir son chiot de chasse

Le choix d’un chiot doit se faire selon un certain nombre de critères rationnels, mais Bastien vous recommande de vous fier également à votre intuition ou coup de coeur éventuel.

Observez à présent le comportement du chiot en extérieur, si il reste plutôt auprès des humains apeuré ou s’il est plutôt aventurier en quête de nouveaux espaces. Un chiot qui a tendance à renifler ou à aller voir ce qu'il se passe dans les environs devrait être un futur chien de chasse curieux.

Votre choix est fait ? Il va être temps de bien préparer son arrivée pour l'accueillir à la maison. Il va être séparé de sa mère et de sa fratrie pour arriver dans un lieu qu'il ne connaît pas.

Faites par exemple un tour dans la maison et enlevez tout ce qui pourrait s’avérer dangereux : objet coupant, produit toxique, médicaments, les petits objets qu’il pourrait mâchouiller ou avaler,  mais également ce qui est lourd et en hauteur et qui pourrait lui tomber dessus.

Préparez-lui ensuite un espace dans la maison où il y aura son panier, ses gamelles (eau et croquettes) et ses jouets le cas échéant. Privilégiez un lieu de passage où il pourra vous voir et vous entendre. Mais ne le mettez dans la même pièce que celle où vous prenez vos repas. Cela évitera par exemple que le chiot réclame à manger et ne mange pas sa gamelle.

Pour ce qui est de dormir, Bastien vous préconise de faire dormir votre chiot dans une caisse type caisse d'exposition jusqu’à l'âge de 18 mois. Il s’appropriera ainsi cet espace comme étant le sien, où il devrait limiter les bêtises, et en le sachant dans un endroit clos et sécurisé vous pourrez vous-même dormir plus sereinement.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE