chien chasse bécasse

Pourquoi a-t-on besoin du chien lors d’une chasse à la bécasse ? La bécasse est un oiseau migrateur très malin, qui a une grande particularité, le mimétisme. En effet, la couleur de ses plumes se confond aisément avec le biotope qui l’entoure, il n’est pas facile de la voir directement à l’œil nu. Le chien a donc un rôle important dans la quête visuelle et olfactive de cette reine des bois.

Races & spécificités

Chien de chasse pour la bécasse

On peut la chasser avec différents types de chien, mais le chien d’arrêt reste le plus utilisé, par coutume. En effet, son rôle est de trouver le gibier et de l’arrêter. De cette façon, il signale au chasseur la présence de l’oiseau. Le chasseur a alors le temps de monter au chien pour tenter de prélever l’oiseau.

Les chiens d’arrêt les plus couramment utilisés sont : le setter anglais, le griffon khortal, l’épagneul breton, le pointer. Certains sont dits de grande quête, ils chassent entre 200 et 300m, comme le setter ou le pointer. D'autres sont dits de petite quête, ils chassent entre 30 et 50 m, comme l’épagneul breton par exemple. Cette information a son importance lorsque vous devrez choisir son équipement. 

Chasser avec un chien leveur de gibier, comme un springer par exemple est différent puisque le rôle de ce dernier est de trouver et de lever le gibier en le débusquant de sa cachette. Ce dernier ne l’arrêtera pas, par conséquent le maître devra être en permanence sur ses gardes et à proximité de son chien s’il veut espérer prélever cette mordorée.

Equipement du chien

équipement chien de chasse bécasse

Vous pouvez équiper votre compagnon d’un grelot traditionnel type sonnette à bécasse ou sonnaille de nay, pour pouvoir suivre sa quête à distance et pouvoir le situer dans le biotope dans lequel il évolue.

Si vous utilisez cet équipement traditionnel, nous vous conseillons d'équiper l’animal d’une clochette avec des campanes ouvertes pour éviter que les ronces n’aillent s’imbriquer dans les interstices des modèles fermés, ce qui empêcherait les battants de tinter.

Depuis quelques années, de nouveaux produits apparaissent sur le marché comme le sonnaillon électronique. Il s’agit d’un émetteur sonore et électrique qui produit un son particulier pendant le galop du chien, et un différent lorsque le chien marque l’arrêt.

La différence principale avec la cloche classique est que ce sonnaillon électronique ne se déclenchera qu'à l’arrêt du chien (ou à la demande du chasseur).

Vous pouvez également le munir d'un collier GPS type pathfinder car votre compagnon peut parcourir jusque 40km en 3h de chasse. Grâce à cet équipement vous pourrez suivre sa quête ainsi que le nombre de kilomètres parcourus. Ces informations peuvent également vous servir pour maîtriser les besoins énergétiques de votre chien et calibrer ainsi son alimentation en fonction de son effort du jour.

Education & maturité de quête

Setter chien de chasse

Vous pouvez emmener votre chien chasser la bécasse dès son plus jeune âge, mais il s'agira davantage de sorties découvertes que d'une chasse pure.

Si votre chien est jeune, préférez des sorties courtes. S'il n'a pas encore terminé sa croissance, le faire travailler trop longtemps pourrait générer des problèmes de développement (musculaires, morphologiques…).

Quant à la maturité de quête qu’il pourra développer, elle variera suivant les origines et l'aptitude du chien. Mais une chose est sûre, plus le chien rencontrera d'oiseaux, plus il deviendra un bon bécassier.

Vous pouvez coupler ces sorties à du dressage pour renforcer ses aptitudes. Il existe quelques dresseurs spécialistes de la chasse à la bécasse, on apprend notamment au chien à être prudent vis-à-vis de l’oiseau. Ce passage n'est toutefois pas obligatoire, surtout si le chien a de bonnes origines.

Préparation du chien

Hors saison de chasse, Michael vous conseille de nourrir votre chien avec des croquettes faibles en matière grasse pour éviter qu'il ne s'engraisse, car même si vous le sortez régulièrement, l'activité physique n'est pas la même qu’en saison de chasse et la dépense énergétique, moindre.

Puis, environ un mois avant le début de la chasse, vous pouvez commencer à lui donner des croquettes plus riches en matière grasse, et le sortir plus longtemps pour bien le préparer.

Et en saison, nourrissez-le exclusivement avec des croquettes riches en matière grasse. Michael varie d'ailleurs les rations en fonction de la météo, de la température extérieure et du temps de chasse pratiqué. En complément, il vous conseille de mélanger les croquettes avec de la boisson énergétique pour favoriser la récupération.

L'après chasse

Après la chasse, la priorité est donnée au nettoyage. Nous vous conseillons de brosser votre chien après chaque sortie pour lui enlever les parasites, mais surtout les épines et autres éléments du biotope qu'il aurait pu emporter. Michael vous recommande de nettoyer systématiquement zones fragiles avec de la lotion comme les yeux et les oreilles.

Si besoin, vous pouvez les doucher après la chasse. Le port d'une douche portative peut vous permettre de le faire sur place, mais pas seulement, elle peut également s'avérer très utile pour hydrater votre compagnon en cas de fortes températures.

Merci à Michael, notre ambassadeur et pratiquant passionné pour la co-rédaction de cet article : 

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE