Régulation des corvidés

3 RAISONS DE RÉGULER LES CORVIDÉS

Réguler les corvidés sur un territoire, lorsque ceux-ci sont présents en grand nombre, est dans certaines situations nécessaire. Attention toutefois, il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur à ce sujet : les règles peuvent en effet varier d'une région à une autre, d'un département à un autre, et d'une localité à une autre. C'est pourquoi, il appartient au chasseur de se rapprocher de sa Fédération de chasse ou de la Préfecture du lieu de chasse afin de connaître les espèces et dates auxquelles il est possible de les réguler, ceci dans le but de réaliser les éventuelles démarches préalables obligatoires.

Régulation des corvidés
RAISON N°1 : VOUS PROTÉGEZ LES POPULATIONS DE GIBIER

Les corvidés sont omnivores et charognards, ils menacent donc, en plus des cultures, les populations de petits gibiers.

Corneilles noires et corbeaux freux ont tendance à piller les nids d’autres oiseaux. En effet, les attaques ont souvent lieu dans les nichées pour se nourrir des œufs, mais aussi envers les levrauts, perdreaux, canetons, faisandeaux et autres jeunes gibiers. Les actions de régulation sur ces animaux permettent ainsi de préserver les populations de petits gibiers de plaine. Enfin, il n'est aussi plus rare de croiser des corvidés en plein centre ville, ce qui occasionne également dans les espaces urbains des nuisances et/ou des dégâts.

Régulation des corvidés
RAISON N°2 : VOUS AIDEZ LES AGRICULTEURS

Les corvidés, que l'on parle de corneilles ou de corbeaux freux, peuvent représenter une nuisance pour les agriculteurs. En effet, suivant les régions, des attaques sont observées en cultures légumières, sur les semis de maïs, sur les bâches des ensilages ou les balles de fourrage enrubannées. Il n'est pas rare que les agriculteurs dénombrent d'importants dégâts liés à ces oiseaux qui attaquent les cultures, occasionnant parfois plusieurs milliers d'euros de sinistres. Pour cette raison, et "pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles" (source article R427-6, II, 3 du Code de l'Environnement), la régulation à tir des corvidés peut être une solution quant au nombre croissant des dégâts occasionnés par ces oiseaux.

Régulation des corvidés
RAISON N°3 : VOUS POUVEZ RESTER MOBILISÉS

Le corbeau freux et la corneille noire peuvent être régulés à tir entre la date de clôture générale de la chasse et le 31 mars. Cette période de régulation à tir peut toutefois être prolongée jusqu'au 10 juin lorsque l'un au moins des intérêts mentionnés à l'article R. 427-6 du Code de l'Environnement est menacé, et jusqu'au 31 juillet pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, sur autorisation individuelle délivrée par le préfet et dès lors qu'il n'existe aucune autre solution satisfaisante.

Attention néanmoins, ces périodes pouvant être modifiées, précisées localement ou prolongées dans certaines conditions, il est nécessaire de s'adresser directement à votre Fédération départementale des chasseurs pour connaitre les modalités exactes de régulation à tir des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts !

Quoi qu'il en soit, et même après lecture de cet article, contactez votre fédération départementale pour obtenir toutes les informations légales concernant ce mode de chasse et les autorisations sur votre commune.
En lien avec cet article, Solognac vous propose :
35,00 €*
4.65 / 5 68 avis
    39,00 €*
    4.40 / 5 55 avis
      69,00 €*
      4.10 / 5 107 avis
        9,90 €*
        4.48 / 5 29 avis
          69,00 €*
          4.38 / 5 16 avis
            7,90 €*
            4.39 / 5 59 avis
              9,90 €*
              4.60 / 5 50 avis

                Commentaires utilisateurs

                Soyez le premier à écrire un commentaire

                Rédiger un commentaire
                HAUT DE PAGE