Chilets, les appeaux qui parlent aux grives

Le chilet, plus communément appelé appeau, est un accessoire indispensable pour les chasseurs de grives. Mais savez-vous comment il est fabriqué ? Savez-vous l'utiliser ? On vous dit tout à leur sujet dans cet article.

Chilets, les appeaux qui parlent aux grives

L’histoire du chilet (appeau) pour les grives

Depuis la Préhistoire, l’homme, pour se nourrir, a cherché à améliorer ses techniques de chasse. Attirer les oiseaux pour pouvoir les capturer a longtemps été une de ses priorités. D'ailleurs, pour ce faire, imiter le chant des oiseaux est une solution qui a été très rapidement mise en oeuvre à l’aide d’appeaux naturels confectionnés à partir d'herbes, de feuilles, de coquilles. Au fil des siècles, certains ont commencé à travailler les matières pour créer les premiers appeaux, mais c’est dans la région de Carpentras, en Provence, que furent créés les premiers appeaux industriels par Théodore Raymond. Un jeune de la région, qui avait développé toute une série d’instruments lui permettant de “dialoguer” avec les oiseaux. Les chasseurs locaux furent ses premiers clients. Ils avaient compris l’importance de ces instruments dans la chasse de la grive notamment.

Chilet, appeau : un peu de vocabulaire pour la chasse de la grive

L’appeau, par son nom, est un instrument qui sert à appeler. En Provence, région où la chasse de la grive est omniprésente, on parle de chilet. L’appeau est, pour sa part, l’appelant qui sert à appeler ses congénères. Pour bien faire le distinguo entre les deux, on utilise donc le terme chilet pour parler des instruments qui servent à imiter le chant des oiseaux. Aujourd’hui, dans notre article, nous utiliserons donc le terme de chilet pour désigner les appeaux utilisés pour la chasse des grives et du merle noir.

Chilets, les appeaux qui parlent aux grives

La fabrication des chilets à grives

Seules quelques entreprises dans le monde fabriquent des chilets. On doit pouvoir les compter sur les doigts d’une main. Les premiers chilets étaient conçus avec des éléments naturels, mais très vite, pour des raisons de fragilité et de réaction à l’humidité, le laiton fut utilisé dans la fabrication des instruments. A cela, l’amélioration des machines-outils permit de fabriquer de nombreux modèles et aujourd’hui des centaines de chilets sont proposés sur le marché mondial.

Chilets, les appeaux qui parlent aux grives

De nos jours, on trouve sur le marché des chilets en laiton, en plastique, en bois. Le laiton est utilisé pour les chilets à bouche car il offre de nombreuses vibrations. Le bois, notamment le buis, est quant à lui aussi utilisé pour fabriquer des appeaux à bouche. C’est un excellent conducteur de son. D’autres essences comme le hêtre et le charme sont utilisées pour fabriquer des appeaux à friction.

Comment utiliser un chilet (appeau) pour la chasse de la grive ?

Chiler est un art qui permet de donner envie à une grive de venir voir qui lui joue une douce mélodie. Choisir le bon chilet, lui faire rendre la bonne note, n’est pas chose facile. En début de saison, sur les premiers passages, tout le monde ou presque peut éveiller la curiosité des premières migratrices mais plus la saison avance et plus les choses se compliquent. Il devient, en principe, de plus en plus difficile de tromper des oiseaux qui sont chassés depuis des semaines et seuls les très bons chileurs sortent leurs épingles du jeu et continuent à envoûter les grives.

Chiler est un don pour certains, un apprentissage pour d’autres. Pour apprendre, deux solutions : connaitre quelqu’un qui maîtrise ou aller dans une école. En Provence, des associations cherchent à transmettre la tradition. Dans les années 2000, la première école a vu le jour dans les Bouches-du-Rhône. Aujourd’hui, plusieurs écoles dans d’autres départements ont le même but et permettent d’apprendre l’art de chiler (à ne pas confondre néanmoins avec un autre verbe à la monde, "chiller"). Une méthode a même vu le jour, c’est la méthode Caffo, du nom de Claude Caffo son inventeur. Une méthode qui utilise des partitions, avec des notions de hauteur et d’intonations. Un véritable art pour de véritables artistes.

Les principaux chilets utilisés pour chasser la grive et le merle noir

Suivant les grives, ils existent différents chilets. Nous ne pourrons pas tous les détailler mais nous pouvons retenir quelques notions :

Chilets, les appeaux qui parlent aux grives

Pour la grive musicienne :
L’appeau à soufflet ou l’appeau à vis sont utilisés pour le cri usuel, ils permettent d’imiter le “tsic-tsic” ou “tchic-tchic” quand les oiseaux sont dans les bois le matin. Pour l’appeau à soufflet, il suffit de tapoter sur la partie arrière. Pour l’appeau à vis, il faut tourner d’un coup sec la vis métallique. Le chilet à bouche, lui, est utilisé pour le ramage. Par aspiration on reproduit le chant d’amour du mâle.

Pour la grive mauvis :
Pour le chant d’appel et le ramage, on utilise des chilets buccaux qui sont plus petits que ceux utilisés pour la grive musicienne. On procède également par aspiration.

Pour la grive litorne :
Le nombre de chilets est réduit. On utilise principalement le chilet à bouche qui permet d'imiter le fameu “cha-cha”.

Pour la grive draine :
Le son “trrrrré” est difficilement reproductible. Certains utilisent un chilet bucal à merle noir pour essayer de se rapprocher au mieux du chant de cette grive.

Comme nous le voyons il existe de nombreux chilets. Les bons chileurs en utilisent en règle générale entre 3 et 4. Certains, qui maîtrisent parfaitement “la musique”, se servent d’un seul chilet et arrivent à imiter tous les chants possibles. Et vous, c'est votre cas ?

saviez-vous qu'il existe même des championnats de chilet !

Les premiers championnats ont eu lieu au début du XXème siècle dans le Var.  Aujourd’hui encore, des concours sont organisés lors de nombreuses manifestations dans le Sud-Est de la France et servent à désigner les champions régionaux. 4 catégories sont représentées : la grive musicienne, la grive mauvis, le merle noir et la catégorie oiseaux divers. Un championnat d’Europe a été crée en 1998. Les représentants de la France, de l'Italie, de l’Espagne et du Portugal s’y affrontent pour désigner les meilleurs imitateurs de la grive musicienne, de la grive mauvis et du merle noir. La France totalise un nombre impressionnant de victoires, dont la dernière en date de 2019.

À vous de jouer !

Comme nous venons de le voir dans cette petite présentation, l’appeau, ou plutôt le chilet, est un instrument nécessaire pour la chasse de la grive et du merle noir. De formes et de matériaux variés, c'est un objet qu’il faut apprendre à utiliser. Une fois la technique acquise et travaillée, il permet de “communiquer” avec les grives. Et vous, est-ce que vous arrivez à bien utiliser les chilets lorsque vous partez chasser la grive ?

Chilets, les appeaux qui parlent aux grives